Lorsque les nations les plus puissantes de ce monde ont multiplié les lancements de satellites, elles ont probablement oublié un petit détail: ceux-ci n’étant pas destinés à être fonctionnels jusqu’à la fin des temps, il aurait été judicieux de réfléchir dès la conception à un moyen de les recycler ou de les récupérer sur Terre. Au lieu de cela, l’espace commence à ressembler à un dépotoir.

La combinaison renseignement satellitaire, big data et intelligence artificielle est le vrai secret de cette guerre.Grâce aux trente satellites géostationnaires braqués sur l’Ukraine, et aux quelques 300 autres, militaires et commerciaux, qui passent régulièrement au-dessus de la région, le renseignement américain a «prédit» la guerre avec une exactitude sans précédent dans l’histoire.