Présenté comme la « rencontre de la dernière chance » par les deux puissances , le rendez-vous Poutine Biden pourrait permettre d’aborder des enjeux diplomatiques dépassant largement les frontières ukrainiennes. Décryptage par Florent Parmentier, secrétaire général du Centre de recherches politiques de Sciences Po Paris (Cevipof).

En intervenant dans cette partie de l’Asie centrale, Erdoğan espère sans doute jouer un rôle diplomatique. Le président Erdoğan «voit des opportunités là où d’autres ne voient que des problèmes», déclarait récemment la directrice d’un think-tank turc. Après l’avoir fait au Soudan, en Somalie et en Libye, détruits et ruinés par des années de guerre civile, le numéro 1 turc semble en effet prêt à engager son pays dans l’Afghanistan des talibans. Mais sur quelles bases: ethniques, religieuses, stratégiques ou politiques?