Les spectaculaires résultats de l’étude démographique internationale publiée le 17 octobre dans la revue Nature Human Behaviour apportent un éclairage indispensable pour tirer les enseignements d’une catastrophe qui a causé plus de 6,6 millions de décès dans le monde, dont 2 millions en Europe. Les inégalités portent aussi sur la capacité à retrouver une tendance positive après le recul de 2020. Certains pays, comme la Belgique, la France, la Suisse, l’Espagne, ont regagné plusieurs mois d’espérance de vie. D’autres, comme la Bulgarie, la Grèce et les Etats-Unis, ont continué à en perdre en 2021.