Il est venu sur les antennes de la RTBF, comme à son habitude, pour essayer de décrypter les mesures du dernier Comité de concertation. Mais pour la première fois, l’épidémiologiste de l’ULB Marius Gibert a eu du mal à contenir ses larmes et son bouleversement. « La rupture de confiance est totale », a-t-il exprimé à propos des règles fermant une grande partie du secteur culturel. « Elle est totale à un moment où, justement, on en a besoin (de cette confiance) parce qu’Omicron est à nos portes », dit-il avant de s’interrompre, la voix cassée par l’émotion, sortant de sa réserve habituelle.

Le Codeco de Noël a décidé de fermer le monde du spectacle pour faire face à la menace Omicron. La déception dans le monde de la culture est immense. Mais l’incompréhension est quasi généralisée. Ce Codeco est celui du divorce. Divorce avec les experts, divorce avec le monde de la culture, divorce avec une part grandissante de l’opinion.