la Cour suprême américaine s’apprêterait à annuler l’arrêt historique de Roe v Wade, qui reconnait depuis près d’un demi-siècle le droit à l’avortement. D’autres pays, dont le Brésil et la Pologne, ont également restreint l’accès à l’IVG ces dernières années. Le quotidien The Guardian évoque une « nouvelle ère » globale.

Choisir pour diriger le Parlement des Vingt-Sept une femme qui assume son opposition au droit à l’avortement, quatre décennies après Simone Veil et au moment où les femmes polonaises mènent un combat acharné contre les mesures prises par le gouvernement conservateur à Varsovie, qui aboutissent à les priver de l’accès à l’IVG, est en parfaite contradiction avec les objectifs humanistes et éclairés de l’UE.