C’est peu dire que les frères Koch, à la tête de la première société pétrolière américaine, ont la rancune tenace. Leur libertarianisme forcené pourrait bien compliquer la présidence Biden. « Le libertarianisme chrétien est le syncrétisme du fondamentalisme évangélique biberonné à la logique économique des pétro-dollars des producteurs indépendants. »

Le clan Koch finance désormais conséquemment le paysage politique et métapolitique états-unien, par le biais de ses multiples œuvres philanthropiques (889 millions de dollars pour la campagne de 2016 de Donald Trump), afin d’imposer leur idéologie. C’’est donc peu dire que le président Biden est en droit de s’inquiéter de l’avenir de ses futures politiques sociales – si elles sont menées à leur terme…