Les médecins américains désormais obligés d’attendre que leurs patientes enceintes soient en danger de mort avant de pouvoir pratiquer une interruption volontaire de grossesse poussent un cri de colère et d’indignation. Un article scientifique paru récemment a publié des données concernant ces soins médicaux en danger C’est un document rempli de faits, mais aussi de toute la colère et le chagrin de se voir obligés de proposer des soins médicaux de qualité inférieure à des patientes qui souffrent.

D’après un rapport des Nations unies publié en mars dernier, des attaques de drones sans aucune intervention humaine ont été recensées en Libye. On ne sait pas s’il y a eu des victimes, mais cet événement prouverait que les tentatives de réguler les robots “Car le problème est là : aucun texte ne régit [leur] utilisation à l’échelle internationale même si des discussions sont en cours depuis de longues années”, confirme Le Soir depuis la Belgique, pays qui préside actuellement le Groupe d’experts internationaux (GGE).tueurs ont déjà un train de retard.