Les institutions financières des pays européens ont financé des sociétés productrices d’huile de palme responsables d’incendies et probablement de la déforestation illégale en Indonésie, Au cours des sept dernières années, les bailleurs de fonds de l’UE, du Royaume-Uni, de la Suisse, de la Norvège et d’Andorre ont acheminé des sommes importantes vers les producteurs d’huile de palme, qui s’approvisionnent en matières premières dans des plantations où la végétation a été incendiée à plusieurs reprises, en violation de la loi indonésienne. La superficie totale touchée par les incendies de 2015 à 2019 équivaut à 112 687 hectares .