Payton Gendron, l’auteur de la fusillade qui a fait dix morts et trois blessés le 14 mai à Buffalo dans l’État de New York, fait partie d’un écosystème d’extrême droite aux racines profondes. Cette idée de “grand remplacement” ne se cantonne pas aux bas-fonds complotistes d’Internet. Elle est relayée sur les grandes chaînes du câble, notamment par le présentateur Tucker Carlson qui régurgite régulièrement l’argumentaire de l’extrême droite dans ses émissions [sur Fox News].

Une fusillade dans un supermarché de Buffalo, aux États-Unis, a fait plusieurs morts, samedi 15 mai. Le tueur s’est revendiqué du « suprémacisme blanc » sur les réseaux sociaux avant de passer à l’acte. Ce n’est pas la première fois que ce type de scénario se produit dans le pays. Mais qu’est-ce, concrètement, que le « suprémacisme blanc » ?