Nous sommes en 2021. Et en 2021 des « algorithmes » nourris « d’intelligence artificielle » continuent de confondre des hommes et des femmes noires avec des … primates. L’affaire est celle de Facebook qui, sous la vidéo présentant la capture d’écran d’un homme noir et titrée « Un homme blanc appelle les flics pour des hommes noirs sur la marina », propose : « Voulez-vous continuer de regarder des vidéos de primates ? »

La dépendance croissante du secteur des médias à l’égard des recettes tirées de la publicité numérique a eu pour effet de remettre le destin et l’orientation du journalisme aux mains des deux principales entreprises qui dominent ce marché, Google et Facebook. En effet, ces géants de la technologie tirent profit du travail des journalistes en s’appropriant la plus grosse part des recettes, au détriment notamment des petites et moyennes entreprises de presse.