Une nouvelle approche du règlement du conflit, fondée sur des droits égaux pour les deux peuples, s’impose si l’on veut éviter une cinquième guerre à Gaza. Sur le conflit israélo-palestinien, les diplomates occidentaux peuvent continuer à s’enfouir la tête dans le sable. Ou bien ils peuvent adapter leur pratique à la vérité du terrain. C’est à ce prix seulement que l’on évitera une cinquième guerre à Gaza.