Il n’y aura pas de boycott des autorités belges de la coupe du monde au Qatar. Ainsi en a décidé le conseil des ministres restreints. La ministre des Affaires étrangères se rendra sur place dès le premier tour. Une victoire éclatante de ce qu’on appelle la « real politik. » On ne peut pas demander au Qatar de nous fournir en gaz d’un côté, et être un peu trop regardant de l’autre.