La Wallonie est forte, la Wallonie est belle, la Wallonie s’en sortira. C’est la phrase la plus marquante du discours du ministre-président wallon Elio di Rupo devant le parlement à Namur. Une phrase qui veut exorciser une forme de désillusion, de désenchantement. Mais les dirigeants de la Wallonie peine à imposer un nouveau récit. Malgré tous leurs efforts.