Les médecins américains désormais obligés d’attendre que leurs patientes enceintes soient en danger de mort avant de pouvoir pratiquer une interruption volontaire de grossesse poussent un cri de colère et d’indignation. Un article scientifique paru récemment a publié des données concernant ces soins médicaux en danger C’est un document rempli de faits, mais aussi de toute la colère et le chagrin de se voir obligés de proposer des soins médicaux de qualité inférieure à des patientes qui souffrent.