En moins d’un mois, une série d’événements, la plupart enclenchés par les révélations d’une ex-employée qui a diffusé de nombreux documents internes, a fragilisé le plus grand réseau social du monde. Les documents transmis par Mme Haugen à la SEC pourraient ouvrir un nouveau front des régulateurs américains contre Facebook, alors qu’une procédure pour suspicion d’abus de position dominante concernant le rachat par le groupe d’Instagram et de WhatsApp est déjà en cours.