La pandémie exacerbe la polarisation de notre société. La Sûreté de l’État en fait même une des grandes menaces qui pèse sur la Belgique. Libéraux et socialistes, francophones et Flamands, chrétiens et laïcs… Ces clivages structurels existent, se sont institutionnalisés et pacifiés en Belgique. Ils donnent donc normalement peu lieu à de grands conflits frontaux dans notre démocratie de négociations et d’accommodements.” Ce qui a changé: le contexte de pandémie dans lequel nous vivons depuis mars 2020.