S’il existe un événement capable de résumer à lui tout seul la folie, l’absurdité et l’inconséquence de notre époque, c’est bien la prochaine Coupe du monde de football au Qatar. Le symbole de la corruption, de la gabegie et de l’omniprésence de l’argent qui permet de s’affranchir de toutes règles et d’accoucher d’une manifestation qui, si elle a lieu, représentera l’acmé d’une période où pourvu qu’on possède quelque fortune, on peut tout se permettre.

S’il est légitime de sanctionner des personnalités ayant publiquement ou via leurs œuvres manifesté leur soutien à Poutine, pris fait et cause pour sa politique, pénaliser l’ensemble des artistes n’a pas de sens. C’est méconnaître le climat de peur dans lequel vit le milieu artistique en Russie, où des artistes signent des pétitions contre la guerre et craignent pour leur sécurité et celle de leur famille tout en continuant à jouer ou à travailler.