Depuis trente-trois ans, Ali Khamenei impose sa toute-puissance aux gouvernements fantoches qui se succèdent. Le pragmatique président Rafsandjani ouvre les portes du grand commerce aux gardiens de la révolution ; et Khamenei, commandant en chef des armées, place ses plus fidèles généraux à la tête de la base militaire Khatam al-Anbiya, qui devient le siège du plus puissant trust industriel et financier du pays.