Il y a un an jour pour jour, le gouvernement d’Alexander De Croo prêtait serment auprès du Roi. L’objectif principal de ce gouvernement est simple : nous faire croire que gouverner la Belgique est possible. Ou plus simplement dit, le gouvernement doit répondre positivement à la question : l Répondre à cette question nécessite des décisions bien sûr mais aussi une certaine manière de les prendre.

L’idée d’un fardeau insupportable pour les générations ultérieures est un mythe. L’histoire nous prouve que tous les régimes, depuis au moins un bon millénaire, ont vécu en s’endettant. Ce qui important, ce n’est pas d’être en mesure de rembourser, en réalité; c’est de montrer que ce remboursement est possible… même s’il n’a jamais lieu. Tout le monde sait que l’économie est aussi et peut-être avant tout basée sur des sentiments et des attitudes: la confiance, l’appât du gain, l’anticipation, le flair, etc.

Avocats.be et l’OVB s’inquiètent de la multiplication des amendes à perception immédiate pour sanctionner des délits, qui ne sont dès lors plus du ressort de la justice. Au détriment du justiciable. Et le ministre de la Justice nous annonce que cette règle pourra s’étendre à d’autres délits « mineurs » comme les vols à l’étalage, les vols simples, les petits faits de drogue, etc. L’exception va donc devenir la règle pour bien des délits.

D’ici la fin de 2025, la Belgique devra avoir fermé toutes ses centrales nucléaires. Ou quasi toutes. Si le pays n’a pas d’autres choix, la possibilité de maintenir deux réacteurs est possible. Mais les cinq autres vont disparaitre. Le Gouvernement fédéral aimerait faire du démantèlement de centrales nucléaires une véritable filière industrielle belge.

Le 28 septembre, c’est la journée mondiale pour le droit à l’avortement. En Belgique, c’est la loi du 15 octobre 2018 qui encadre l’IVG. Il doit être réalisé avant la fin de la 12ème semaine de grossesse. Et après ? Chaque année, plus de 500 femmes se rendent au Pays-Bas pour avorter. Le pays voisin dispose d’un délai légal de 24 semaines. Cependant, effectuer ce trajet demande des moyens financiers, que les femmes les plus précaires ne possèdent pas. Elles ont donc deux options : pratiquer un avortement clandestin ou mener une grossesse non désirée à terme.

le mécanisme d’ajustement carbone aux frontières de l’Union européenne est une étape incontournable pour concrétiser le Green Deal et atteindre les objectifs climatiques. La proposition de la Commission européenne comporte toutefois plusieurs mesures contre-productives qu’il est impératif de corriger, afin de faire de l’ajustement carbone un véritable instrument de coopération climatique.

La question si l’on est pour ou contre l’indépendance catalane, ne se pose même pas. La seule question qui se pose aujourd’hui, c’est comment il est possible qu’un eurodéputé, démocratiquement élu et n’ayant commis aucun crime, soit chassé à travers l’Europe. Carles Puigdemont n’a rien volé, il n’a pas incité à la violence, il n’a commis aucun acte de sabotage, mais il est frappé d’un mandat d’arrêt européen émis par l’Espagne qui elle, veut statuer un exemple en incarcérant les leaders du mouvement Carles Puigdemont n’est pas le seul prisonnier politique en Europe. Il ne faut pas oublier Julian Assange qui est prisonnier politique en Grande Bretagne.indépendantiste catalan.

Nouvelle polémique au Fédéral. Cette fois-ci, il est question de possibilité d’octroyer des allocations de chômage aux salariés qui veulent démissionner pour se former à un métier en pénurie. De quoi alimenter le cabinet à disputes. Cette contradiction est consubstantielle de la politique. C’est l’équilibre à trouver entre la conflictualité et l’efficacité qui est en jeu. Cet équilibre, la Vivaldi ne l’a pas encore trouvé.

Le scйnario de black-outs de grande ampleur n’est pas йcartй.
Partout en Europe, les réserves de gaz naturel –généralement reconstituées avant l’hiver– sont restées au plus bas, et ces prix élevés comme les grandes tensions sur la fourniture mondiale n’ont pas permis de remplir les stocks, en prévision de la saison froide ou du pic de demande dы а la reprise йconomique. «Ca pourrait devenir vraiment moche si nous ne réagissons pas pour essayer de remplir chaque espace de stockage. On peut survivre une semaine sans électricité, mais pas sans gaz.»