En moins d’un mois, une série d’événements, la plupart enclenchés par les révélations d’une ex-employée qui a diffusé de nombreux documents internes, a fragilisé le plus grand réseau social du monde. Les documents transmis par Mme Haugen à la SEC pourraient ouvrir un nouveau front des régulateurs américains contre Facebook, alors qu’une procédure pour suspicion d’abus de position dominante concernant le rachat par le groupe d’Instagram et de WhatsApp est déjà en cours.

Dans deux semaines s’ouvre une nouvelle Conférence sur le Climat (COP26 à Glasgow) mais la Belgique ne sait toujours pas quelle position elle pourra y défendre. Les différents morceaux de la Belgique ont bien un avis sur la question mais il reste à se mettre d’accord sur un avis commun et là, comme lors des sommets, la Flandre ne partage pas la ligne de la Wallonie ou de Bruxelles ni même celle du fédéral.

Pour régler les soucis de conflits d’intérêts à l’Autorité de protection des données, la Vivaldi propose de virer la direction de l’APD et de légitimer Frank Robben, en modifiant la loi. Inacceptable !, clament les trois auteurs de cette carte blanche. Nous ne pouvions rester inactifs face à ce choix qui va à l’encontre de tous les principes démocratiques les plus élémentaires.

Le Tribunal constitutionnel polonais a décidé jeudi 7 octobre que certains articles des Traités européens sont incompatibles avec la Constitution nationale et sapent la souveraineté du pays. C’est une décision historique qui pourrait menacer le financement du pays par l’Union européenne, mais surtout son appartenance à l’UE. En Pologne, le tribunal constitutionnel, la plus haute juridiction du pays, s’est prononcé contre la suprématie absolue du droit communautaire européen, jeudi 7 octobre. Retour en actes sur une décision qui fait planer l’ombre d’un « Polexit », à l’image du Brexit britannique.

Au menu cet été, c’est à toutes les sauces que la solidarité nous a été servie, illustrant combien les choix individuels et collectifs en définissent les contours. Car la solidarité s’exprime envers les membres du groupe, à l’exclusion de ceux et celles qui ne le sont pas. Car une solidarité n’est pas l’autre, ne confondons pas la solidarité interpersonnelle et la solidarité institutionnellement organisée. Parler de solidarité, c’est donc parler de société. Et là, on a un problème.

Selon un rapport du Fonds monétaire international, les énergies fossiles ont reçu 11 millions de dollars par minute d’aides directes et indirectes en 2020. La plus grande part correspond à la prise en charge, par la collectivité, du coût en matière de santé et d’environnement. Ce qui “jette de l’huile sur le feu” de la crise climatique, selon le FMI.

Le 30 septembre dernier, la Cour européenne de justice reconnaissait l’ex-ministre belge Karel Pinxten coupable de différents détournements d’argent public lorsqu’il officiait comme juge à la Cour des comptes. Il a été déchu de deux tiers de ses droits à la pension perçus auprès de cet organe. Franklin Dehousse, professeur à l’ULiège et ancien juge à la Cour de justice de l’Union européenne, décrypte cette condamnation et livre ses enseignements.

L’idéologie américaine du capital, née a l’Université de Chicago en 1970, a engendré la suprématie de l’actionnaire. Les entreprises ont , depuis, bénéficié d’une reduction de l’impôt des sociétés de 75%. Il rapporte moins de 10% des revenus dès l’Etat de l’OCDE. Il a fallu dès lors taxer les revenus du travail et la consommation, à savoir le contribuable. Ces mécanismes maximisent les revenus du capital au détriment du travail. Les profits des entreprises ont été favorisés par une série de mesures qui, naturellement, ont financé partis et acteurs politiques qui ne risquaient pas de remettre cette idéologie en question.

Le taux de vaccination décevant de la capitale sanctionne son échec face aux inégalités sociales de santé. Depuis plusieurs années déjà, une partie de sa population est sortie du circuit médical. Le terme “fracture médicale” est encore peu utilisé mais c’est pourtant bien à cela que l’on assiste dans les grandes villes, et Bruxelles ne déroge pas à la règle: une population, plutôt paupérisée, qui se coupe du circuit médical et s’isole au risque de mettre sa santé en péril.