Pour 2024 l’unitarisme qui revient en force au sud n’aura pas d’équivalent au nord. Ce qui risque d’arriver c’est qu’après un blocage inextricable, les francophones doivent négocier une autonomie accrue sans y être préparé et sans y préparer la population.
Sans base sociale le régionalisme ne sera pas légitime, et sans préparation il risque d’être inefficace. Bref, il risque d’échouer.

S’il existe un événement capable de résumer à lui tout seul la folie, l’absurdité et l’inconséquence de notre époque, c’est bien la prochaine Coupe du monde de football au Qatar. Le symbole de la corruption, de la gabegie et de l’omniprésence de l’argent qui permet de s’affranchir de toutes règles et d’accoucher d’une manifestation qui, si elle a lieu, représentera l’acmé d’une période où pourvu qu’on possède quelque fortune, on peut tout se permettre.

Avec 44 % des voix, la coalition de la droite et de l’extrême droite pourrait rafler 70 % des sièges et serait même en mesure de modifier la constitution avec une véritable menace sur les institutions démocratiques traditionnelles. Son programme se décline sur le triptyque « Dieu, Famille, Patrie » avec toutes les atteintes possibles et imaginables sur les principes d’égalité et de solidarité.