Blog

Le Royaume-Uni doit vite restaurer sa crédibilité

En présentant le 23 septembre un programme fiscal radical et déconnecté du contexte économique, la première ministre britannique, Liz Truss, et son chancelier de l’Echiquier, Kwasi Kwarteng, ont provoqué une onde de choc spectaculaire. Depuis une semaine, le Royaume-Uni essuie une tempête financière et monétaire comme le pays en a rarement connu. Il a suffi d’une […]

La classe moyenne, insaisissable créature du capitalisme

La masse que l’on appelle et qui s’appelle elle-même la «classe moyenne» s’est constituée grâce à sa mobilisation pour le projet du capitalisme néolibéral, c’est-à-dire pour le bien-être et la reconnaissance par le consumérisme, la réussite professionnelle, la concurrence et la compétitivité, etc., qui, de ce fait, est devenu un véritable «capitalisme populaire»

Poutine : le choix du jusqu’au-boutisme

Avec son discours du 30 septembre, le président russe a changé de récit, faisant du conflit qu’il a lui-même déclenché en envahissant l’Ukraine une guerre de civilisations contre un Occident désigné en « ennemi ». Il ferme ainsi toutes les portes du dialogue et de la diplomatie.

Au Brésil, l’extrême droite menace de contester l’élection présidentielle en cas de victoire de la gauche

Crédité d’environ 45 % des intentions de vote au premier tour, il semble difficile que Lula perde l’élection présidentielle d’octobre prochain. Jair Bolsonaro, le président d’extrême droite sortant, malgré ses 34 % dans les sondages, n’est pas encore battu. Une victoire dès le premier tour de l’ancien président de centre-gauche, Luis Inacio Lula da Silva (du Parti des travailleurs, PT), éviterait au pays de se retrouver dans une situation similaire à celle qui est survenue aux États-Unis en 2020, avec une contestation du résultat par Jair Bolsonaro et ses partisans. Mais une telle victoire semble très peu probable.

Lula contre Bolsonaro au Brésil : un test pour la démocratie

Lula est donné vainqueur dans les sondages, mais Bolsonaro dénonce par avance la triche, à la manière de Donald Trump. Cette élection à haut risque est un test pour la démocratie brésilienne mais aussi au-delà. L’
histoire récente montre que si les populistes ou antisystèmes expriment une vraie colère, ils ne parviennent pas y apporter de réponses une fois aux affaires. L’alternance démocratique est alors là pour les dégager. A condition que la démocratie soit respectée : dans le climat mondial actuel, ce n’est pas garanti.

Crise énergétique : un plafonnement des prix, quoi qu’il en coûte ?

L’attentisme de la Belgique n’est plus tenable. La Belgique a pris une série de mesures (tarif social, aides directes sur les factures, chômage énergie) dont coût : près de 6 milliards d’euros.Mais par rapport à l’ampleur de la crise cela apparaît comme trop peu et trop peu efficace, pour sauver nos économies de l’effondrement.

Au Royaume-Uni, le premier mois cauchemardesque de Truss

La Première ministre, arrivée en poste deux jours avant la mort d’Elizabeth II, doit maintenant affronter le chaos économique, amplifié par son plan budgétaire qui a provoqué des turbulences inédites sur les marchés financiers britanniques, une conséquence directe des mesures budgétaires très coûteuses présentées cinq jours plus tôt.

La menace du terrorisme d’extrême droite ne fera pas reculer le Belang

La menace du terrorisme d’extrême droite est à nouveau au sommet de l’actualité. Un projet d’attentat a été déjoué, un suspect est décédé lors d’une fusillade avec la police. A chaque acte de violence de l’extrême droite certains pensent que cela pourrait être défavorable aux partis d’extrême droite comme le Vlaams Belang. Mais si l’on regarde dans le passé on peut remarquer que ce n’est pas le cas. Pire même, c’est l’inverse.

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.


Abonnez-vous à mon blog

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.