La Belgique va-t-elle devenir un « narco-Etat » ?

Oui cela nous replonge à la fin des années 80, avec l’enlèvement de Paul Vanden Boeynants, ancien Premier ministre. A l’époque c’était Patrick Haemers et sa bande qui était à l’origine du coup. Une criminalité liée au hold-up de banque, braquage et donc enlèvement.

A la différence de 1989, l’enlèvement n’a pas fonctionné. Il faut souligner l’efficacité de la réaction du monde judiciaire et policier dans cette affaire, d’abord ils ont obtenu les bonnes informations, ensuite ils les ont rapidement traitées et monté une opération qui à conduit à des arrestations aux pays bas. Une voiture volée avec une arme et un bidon d’essence ont été retrouvés proche du domicile de Vincent Vanquickenborne. Le bidon d’essence devait semble-t-il servir à brûler la voiture pour effacer les traces du rapt.

La question que tout le monde se pose c’est : pourquoi enlever le ministre de la justice ?

Ce qui est à peu près certain c’est qu’on est loin ici d’un rançonnement comme celui de VDB. Nous sommes loin aussi d’un enlèvement de type idéologique comme ceux menés par la fraction armée rouge en Allemagne fin des années 70.

Mais donc : pourquoi ? La VRT a interrogé un spécialiste de la criminalité aux Pays-Bas. Jan Meeus estime que la réponse la plus rationnelle est que les commanditaires voulaient sans doute échanger le ministre contre quelqu’un. Un échange contre des prisonniers peut-être, puisque la Belgique a procédé ces derniers mois à des centaines d’arrestations dans le milieu, suite au démantèlement du réseau de communication Sky ECC.

La suite ici : La Belgique va-t-elle devenir un « narco-Etat » ?