Le Cercle de Wallonie promeut le « monde discret des jets privés »

Nous sommes le 5 septembre 2022. L’entraîneur du PSG, Christophe Galtier, et la star du football français Kylian Mbappé sont en conférence de presse. A la question d’un journaliste qui est de savoir s’il pourrait être envisageable de faire un déplacement Paris-Nantes en TGV privé plutôt qu’en jet privé (dont l’impact carbone est gigantesque), les deux protagonistes sont morts de rire. Mbappé est hilare. Galtier ironise avec le désormais célèbre « On est en train de voir si on ne peut pas se déplacer en char à voile ».

Tollé général, de la gauche à la droite, jusqu’au sommet de l’Etat. A droite, Elisabeth Borne, Première ministre française, lance « Je pense qu’il est important qu’ils (les footballeurs) réalisent dans quel monde on est, qu’ils prennent conscience qu’il y a une crise climatique qui n’est plus une hypothèse pour demain mais qui est une réalité maintenant » ; quant à Agnès Pannier-Runacher, Ministre française de la Transition énergétique, elle « invite vraiment le PSG à se saisir très sérieusement de ce sujet, parce que les Français ne comprendraient pas que certains s’estiment au-dessus du réchauffement climatique ». A gauche, François Ruffin considère que « c’est une nécessité de ramener les élites, pas seulement les élites footballistiques mais aussi les élites économiques et politiques, les pieds sur terre »

(…) C’est dans ce contexte que le Cercle de Wallonie qui se décrit lui-même comme « le 1er club d’affaires en Belgique francophone, fédérant 1200 membres actifs dans le secteur privé, public ou académique et dont une grande majorité occupe des postes de direction [et est]« the place to be » pour réseauter malin avec des politiques, CEO, personnalités… » a envoyé à tous ses adhérents le 12 septembre dernier une invitation dont l’objet est «Avez-vous déjà approché un jet privé ? ».

La suite ici : Le Cercle de Wallonie promeut le « monde discret des jets privés » (carte blanche)