En évoquant un nouvel ordre mondial, Joe Biden affole les complotistes

L’expression «nouvel ordre mondial» a un caractère fascinant tant elle hystérise les réseaux sociaux et les complotistes à chaque fois qu’elle est employée dans un cadre politique classique. Parfois utilisée en géopolitique pour décrire une période de changements majeurs, elle est régulièrement détournée pour alimenter une théorie du complot sur fond de gouvernement totalitaire mondial dirigé par des forces obscures comme les Illuminati ou les francs-maçons, le tout souvent accompagné de connotations antisémites.

Sa capacité à mobiliser toute la fine fleur de la désinformation est d’autant plus importante lorsque l’expression, objet de tous les fantasmes, est prononcée par un président américain au cours d’une période de crise et d’incertitude. C’est ainsi qu’un discours somme toute très banal de Joe Biden, donné devant un parterre d’hommes et femmes d’affaires à Washington lundi 21 mars, a réveillé toute la sphère complotiste.

La séquence dure moins d’une minute: «Comme l’un des meilleurs militaires me l’a dit lors d’une réunion l’autre jour, affirme Joe Biden, 60 millions de personnes sont mortes entre 1900 et 1946. Et depuis lors, nous avons établi un ordre mondial libéral […] Et maintenant, c’est un moment où les choses changent. Il va y avoir un nouvel ordre mondial et nous devons le diriger. Et nous devons unir le reste du monde libre pour le faire.

Immédiatement, la toile s’embrase dans les quatre coins du monde et l’expression se retrouve en top tendances sur Twitter dans plusieurs pays. En quelques heures l’extrait vidéo passe la barre des 4 millions de vues grâce au relais de comptes influents appartenant pour la plupart à l’alt-right et dont la proximité avec les thèses conspirationnistes n’est plus à prouver.

La suite ici  : En évoquant un nouvel ordre mondial, Joe Biden affole les complotistes