États-Unis. L’Apocalypse selon Robert Kagan

Selon lui, deux menaces principales se profilent à l’horizon. Tout d’abord, sauf problème de santé, « Donald Trump sera le candidat républicain à la présidence en 2024 ». Ensuite, l’ex-président « et ses alliés républicains se préparent activement à assurer sa victoire par tous les moyens nécessaires ». Le lit d’un potentiel nouveau « chaos électoral ».

Je connais un petit peu Robert Kagan pour l’avoir rencontré il y a quelques années à Washington lors d’un diner où était réunie une dizaine de personnes, dont le sénateur républicain de Floride Marco Rubio et Bernard-Henri Levy – please, ne me demandez pas ce que je faisais là. Je me souviens avoir discuté avec lui un bon moment et avoir été surpris par son intelligence et une certaine modération dans ses propos, alors que pour beaucoup – et sans doute aussi un peu pour moi – il était l’incarnation du méchant intellectuel néoconservateur. Par la suite, j’ai lu certains de ses ouvrages et je dois admettre que, bien que je ne partage pas toujours ses conclusions, ses analyses, son diagnostic de la société américaine, ne manquent pas de finesse.

Alors, arrêtons-nous quelques instants sur les principaux points de sa tribune du Washington Post et voyons ce qu’on peut en tirer.  « Les États-Unis se dirigent vers leur plus grande crise politique et constitutionnelle depuis la guerre de Sécession […] », écrit-il tout d’abord.  Vrai ou faux ? Vrai. Archi vrai. Seul un optimiste béat ne voyant pas plus loin que le bout de son nez pourrait prétendre le contraire après ce qui s’est passé à Washington en janvier dernier et en sachant que 78% des électeurs républicains estiment toujours que Joe Biden n’a pas gagné légitimement en 2022. L’ami Bob prédit ensuite pour les trois ou quatre prochaines années des « violences de masse », la « rupture de l’autorité fédérale » et la « division du pays en enclaves républicaines et démocrates ». Une fois encore, comment lui donner tort ?

Lasuite ici  : États-Unis. L’Apocalypse selon Robert Kagan