L’algorithme de Twitter amplifie plus les contenus de droite que ceux de gauche

Pour conduire cette recherche, la société a examiné «des millions de tweets du 1er avril au 15 août 2020, issus de comptes gérés par des élus dans sept pays». La plateforme précise que les élus des différents pays étudiés sont les «membres de la Chambre des communes» au Canada, les «membres de l’Assemblée nationale» en France, les «membres du Bundestag» en Allemagne, les «membres de la Chambre des représentants» au Japon, les «membres du Congrès des députés» en Espagne, les «membres de la Chambre des communes» au Royaume-Uni et enfin les «membres de la Chambre des représentants et du Sénat» aux États-Unis.

L’équipe a également étudié des centaines de millions de tweets contenant des liens vers des articles partagés par des utilisateurs au cours de la même période. Cette deuxième étape vise à analyser l’amplification algorithmique des médias.

«Le but de cette étude était de mieux comprendre l’amplification du contenu politique des élus sur notre flux “Home” et sur le flux “Les plus récents”», précise le rapport. Dans le premier cas, le flux «Home» affiche des tweets provenant de comptes auxquels un internaute est abonné, mais aussi quelques recommandations en fonction de ses interactions sur le réseau social. «En conséquence, ce qu’un individu voit sur sa chronologie d’accueil est fonction de la façon dont il interagit avec le système algorithmique, ainsi que de la façon dont le système est conçu.»

La suite ici : L’algorithme de Twitter amplifie plus les contenus de droite que ceux de gauche