COP26 : la Flandre ira-t-elle à Glasgow la queue entre les jambes ?

L’actuel plan climatique flamand vise une réduction de 35 % de ses émissions nuisibles d’ici 2030. Concrètement, pourtant, la politique actuelle risque de ne valoir à la Flandre qu’une réduction de 32% ; la mouvance écologiste doute même de parvenir à ce résultat. La Flandre, la plus vaste et la plus prospère des régions du pays, doit donc réviser à la hausse ses ambitions climatiques.

Le gouvernement Jambon débat depuis un bon moment d’une extension du plan climatique flamand ; les principaux ministres régionaux devraient se réunir vendredi pour trancher la question. Deux jours plus tard, à Glasgow (Écosse), commencera la très attendue 26e conférence des Nations Unies sur le climat. La ministre Demir s’y rendra le 6 novembre pour représenter la Flandre.

On ignore encore ce qu’il y a exactement sur la table de négociation. « Les propositions ne sont pas encore finalisées, et personne ne laisse encore voir dans son jeu », selon une source gouvernementale flamande. Une chose est sûre : si la Flandre, par crainte d’un retour de manivelle social, s’abstient encore longtemps de prendre de mesures environnementales énergiques, elle ne pourra même pas rêver d’approcher son objectif climatique d’ici 2030. Le plan climat flamand mise entre autres sur le développement du chauffage urbain (les « réseaux de chaleur »), sur l’abandon progressif des (très polluantes) chaudières à mazout, sur l’isolation obligatoire des bâtiments industriels, et sur la conclusion d’un pacte climat avec l’industrie.

La vérité, c’est que depuis des années, la Flandre peine à réduire les émissions dans les domaines du transport (pollution des voitures et des camions), de l’immobilier (émissions dues au chauffage au mazout et au gaz) et de l’agriculture (notamment les émissions provenant du bétail et du chauffage des serres). Ces trois domaines représentent les trois quarts des émissions de la Flandre. Les secteurs de l’industrie et de l’énergie sont soumis à la réglementation européenne.

La suite ici : COP26 : la Flandre ira-t-elle à Glasgow la queue entre les jambes ? – DaarDaar