La COVID-19 et la liberté humaine

Une forte augmentation des cas de COVID-19, des hospitalisations et des décès aux États-Unis sont autant d’éléments à charge qui nous montrent que la pandémie n’est pas terminée. L’économie mondiale ne reviendra pas à la normale avant que la maladie ne soit jugulée partout

Mais le cas des États-Unis est une véritable tragédie, car ce qui se passe actuellement dans ce pays aurait pu être évité. Alors que les pays des marchés émergents et des pays en développement souhaitent recevoir le vaccin (et que tant de personnes meurent faute de pouvoir l’obtenir), l’offre américaine est suffisante pour fournir une double dose – et maintenant une dose de rappel – à chaque personne dans le pays. Et si presque tout le monde se vaccinait, la COVID-19 « devrait disparaître » presque à coup sûr, comme l’a déclaré l’ancien président Donald Trump.

Et pourtant, un nombre insuffisant de personnes aux États-Unis ont été vaccinées pour empêcher le variant Delta à forte contagiosité de provoquer une nouvelle hausse du nombre de cas dans de nombreuses régions. Comment autant de personnes vivant dans un pays où les gens semblent bien éduqués peuvent-elles agir de façon aussi irrationnelle, contre leur propre intérêt, en dépit de la science et des leçons de l’histoire ?

Une partie de la réponse provient du fait que ce pays, malgré toute ses richesses, n’est pas aussi bien éduqué qu’on pourrait le croire – ce qui se traduit dans l’évaluation comparative internationale du pays sur des évaluations normalisées. Dans de nombreuses régions du pays – notamment certaines ayant des taux les plus élevés de résistance à la vaccination – l’éducation scientifique est particulièrement mauvaise, en raison de la politisation de questions fondamentales comme l’évolution et le changement climatique, qui dans de nombreux cas ont été exclues des programmes scolaires.

Dans cet environnement, la désinformation peut gagner du terrain et toucher de nombreuses personnes. Les plateformes de médias sociaux, quant à elles, isolées de toute responsabilité quant à ce qu’elles transmettent, ont mis au point un modèle d’entreprise consistant à maximiser « l’implication des utilisateurs » en diffusant des informations erronées, notamment sur la COVID-19 et les vaccins.

Mais une part déterminante de la réponse consiste en une interprétation profondément erronée, en particulier à droite, de la liberté individuelle

La suite ici : La COVID-19 et la liberté humaine | by Joseph E. Stiglitz – Project Syndicate