La dépendance des médias à l’égard des GAFA met à mal l’indépendance de la presse 

Une analyse des données relatives au taux de trafic sur les sites web de six des plus grands éditeurs de presse britanniques a révélé que plus d’un tiers de leurs visites provenaient de Google et Facebook. Pour les sites web de The independent, The Sun, The Times, The Daily Mail, The Telegraph, Reach PLC, Sky, and Vice, Google était à l’origine de 25 % et 26 % de leur taux de fréquentation, respectivement en 2018 et 2019, tandis que Facebook, pour sa part, était à l’origine de 10 % et 13 % des visites.

Cette dépendance toujours plus grande à l’égard des recettes issues de la publicité numérique a été mise en évidence par un changement de cap d’un des titres de presse les plus connus au monde, le New York Times.

Au deuxième trimestre de 2020, le quotidien américain a annoncé que, pour la première fois, les revenus des supports numériques avaient dépassé ceux des supports papier. Les abonnements numériques ont connu une hausse de 30 %, pour atteindre un chiffre d’affaires de 146 millions de dollars contre 147 millions de dollars pour les ventes d’abonnements au quotidien papier. En termes de recettes publicitaires, le numérique a rapporté 39,5 millions de dollars, tandis que la publicité sur le journal papier a accusé une baisse de 55 %, pour s’établir à 28 millions de dollars.

Nous ne pensons pas que cette tendance s’inversera” a déclaré l’ancien PDG de la boîte, Mark Thompson.

Cette dépendance envers Google et Facebook pour les recettes qu’ils procurent via la publicité en ligne, alors qu’ils représentent à eux deux 54,1% de ce marché, ne fera que s’accentuer avec l’accélération constante du passage au numérique dans le contexte de la crise du Covid-19. Même si ces deux plateformes numériques mettent en avant le fait qu’elles boostent la fréquentation des sites de presse, elles s’arrogent ainsi une part disproportionnée de leurs revenus.

La suite ici : La dépendance des médias à l’égard des GAFA met à mal l’indépendance de la presse – Voxeurop