Amérique, droits de l’homme, et guerre d’Israël contre la Palestine 

La justification par Israël de ses violentes attaques contre Gaza sonne faux pour tous ceux qui connaissent les événements dans le pays, où le gouvernement du Premier ministre Benyamin Netanyahou, soutenu par un mouvement raciste anti-Arabes, viole systématiquement, cruellement, et constamment les droits humains fondamentaux de la population arabe. Human Rights Watch, ONG mondiale composée de nombreux leaders juifs, a récemment dénoncé un crime contre l’humanité de la part d’Israël.

Le comportement d’Israël place sous le feu des projecteurs l’administration du président américain Joe Biden, qui professe une politique étrangère fondée sur les droits de l’homme. Si cet engagement est sincère, alors l’administration doit soutenir une enquête indépendante de la part de l’ONU autour des violations de droits de l’homme par le gouvernement israélien contre la population arabe, et suspendre l’aide militaire à Israël jusqu’à la conclusion de cette enquête et la consolidation des droits fondamentaux des Palestiniens.

Les récentes frappes aériennes et interventions d’artillerie israéliennes contre Gaza ont eu pour antécédents une situation dans laquelle les Israéliens menaçaient d’expulser plusieurs familles palestiniennes de leur lieu de vie dans le quartier de Sheikh Jarrah, situé dans l’est de Jérusalem, tout en provoquant des violences devant la mosquée al-Aqsa, l’un des lieux les plus saints de l’islam. « Mort aux Arabes », criaient des Israéliens de droite pendant leur marche dans Jérusalem-Est. Des tirs de roquettes depuis Gaza n’ont pas tardé à suivre, servant sans doute l’objectif de Netanyahou. Le Premier ministre lutte en effet pour sa survie politique face à la perspective d’un procès pour corruption. Fomenter et exploiter la haine anti-Arabes lui a toujours permis d’organiser et maintenir son emprise sur le pouvoir.

En tant que juif, je suis profondément troublé par l’extrême violence anti-Arabes dont fait preuve Israël, une violence qui s’inscrit à l’encontre des valeurs juives fondamentales. Le Talmud énonce « Selon les Saintes Écritures, qui sauve une seule vie sauve le monde entier ». De même, le grand sage Hillel considère que la Torah (la loi juive) peut être résumée en ces termes : « Ce qui est détestable à tes yeux, ne le fais pas à autrui ».

La suite ici : Amérique, droits de l’homme, et guerre d’Israël contre la Palestine | by Jeffrey D. Sachs – Project Syndicate