Liz Cheney, critique de Donald Trump, évincée de la hiérarchie républicaine

L’élue du Wyoming a perdu mercredi son poste de numéro trois du parti à la Chambre des représentants. Ses critiques répétées à l’égard de l’ancien président américain Donald Trump ont fini par lui coûter son poste : l’élue républicaine du Wyoming Liz Cheney a perdu, mercredi 12 mai, sa place de numéro trois au sein de la direction du parti à la Chambre des représentants.

Les 212 républicains de la Chambre des représentants ont voté en faveur de son éviction de la hiérarchie républicaine peu après 9 heures, lors d’une brève réunion à huis clos. Le vote contre Liz Cheney était “écrasant”, ont confié des participants à The Hill.

C’est une chute stupéfiante pour Liz Cheney”commente Politico. Cette “héritière politique” – elle est la fille de l’ancien vice-président Dick Cheney – était la femme républicaine la plus haut placée au Congrès, souligne le site d’information politique. Il y a encore peu de temps, elle était considérée comme une étoile montante du parti : elle avait notamment été décrite comme possible future speaker (présidente) de la Chambre des représentants.

Son éviction n’a cependant pas semblé décourager Liz Cheney. Face à la presse, elle a promis une nouvelle fois de “mener le combat” pour affaiblir l’emprise de Donald Trump sur le GOP“Je ferai tout ce que je peux pour m’assurer que l’ancien président ne s’approche plus jamais du Bureau ovale”, a-t-elle déclaré. Peu après le vote, Donald Trump a, lui, qualifié Liz Cheney d’”être humain amer et horrible”. “Elle n’a aucune personnalité et n’a rien à apporter de bon à notre vie politique ou à notre pays”, a-t-il lancé dans un communiqué.

La suite ici : États-Unis. Liz Cheney, critique de Donald Trump, évincée de la hiérarchie républicaine

%d blogueurs aiment cette page :