C’est historique: l’administration Biden soutient la levée des brevets sur les vaccins contre le Covid

C’est une crise sanitaire mondiale, et les circonstances extraordinaires de la pandémie de Covid-19 nécessitent des mesures extraordinaires, a écrit dans un communiqué le bureau de la représentante au Commerce extérieur, branche de l’exécutif américain dirigée par Katherine Tai«L’administration croit fermement dans la protection de la propriété intellectuelle mais, pour permettre la fin de cette pandémie, soutient la levée de ces protections sur les vaccins contre le Covid-19.»

À terme, cette mise en suspens des protections internationales de la propriété intellectuelle, permise par le droit, pourrait permettre à des «génériqueurs» de produire, partout dans le monde et sans crainte du procès, l’un ou l’autre des vaccins contre le virus. C’est en particulier le cas de ceux, très efficaces, et dont la technologie est inédite, à ARN messager. Pfizer, qui début mai annonçait les profits records générés par son vaccin, était donc, comme Moderna et d’autres grands laboratoires occidentaux, vent debout contre la mesure.

Comme l’expliquait le Financial Times, les lobbyistes œuvrant pour les grandes firmes pharmaceutiques agitaient, dans les couloirs de la Maison-Blanche, le vieux chiffon rouge de la concurrence technologique et commerciale avec la Chine et la Russie.

Il était ainsi expliqué, avec un rare cynisme, que le dévoilement de tels secrets «pourrait être utilisé pour d’autres vaccins, voire des thérapies contre d’autres maladies comme le cancer ou les probèmes cardiaques», pour reprendre la formule du quotidien britannique.

La suite ici : C’est historique: l’administration Biden soutient la levée des brevets sur les vaccins contre le Covid