Le possible retour de l’extrême droite à Madrid près de 50 ans après la mort de Franco

Vox est devenu une force politique incontournable en Espagne. Aujourd’hui, le parti représente 15% du Parlement. Plusieurs gouvernements régionaux dépendent de leur soutien. Ils pourraient s’allier aux conservateurs en formant un gouvernement de coalition dans la région de Madrid, ce qui aurait un sérieux impact, d’un point de vue symbolique.

La région de Madrid est gouvernée depuis 2019 par le Partido Popular [appelé PP – ndlt – le parti populaire, droite conservatrice] ainsi que par Ciudadanos [ndlt – de formation centre droite – parti indécis politiquement parlant car socio-démocrate à l’origine, puis de droite centriste et syndicaliste dans l’âme]. Pourtant, depuis la fin de l’année 2019, les Ciudadanos tendent à s’effacer progressivement du paysage politique. La Présidente de la Communauté de Madrid, Isabel Diaz-Ayuso (PP), après avoir dissout l’assemblée et renvoyé les Ciudadanos de son cabinet, a convoqué des élections anticipées qui auront lieu le 4 mai. Elle a toute confiance que son parti remportera les voix de Ciudadanos. Cependant, Vox semble bien parti pour récupérer une partie des voix également, ainsi le PP risque d’avoir besoin, à un moment donné, du soutien de Vox pour former un gouvernement. Vox pourrait ainsi faire partie du nouveau gouvernement de coalition de Madrid.

La première victoire de Vox a eu lieu lors des élections régionales en Andalousie au mois de décembre 2018, où le parti a obtenu 11% des voix. Un an plus tard, lors des élections générales espagnoles en novembre 2019, Vox s’est classé en troisième position avec 3.6 millions de votes et 52 députés au Parlement.

La suite ici : Le possible retour de l’extrême droite à Madrid près de 50 ans après la mort de Franco